Pourquoi les régimes ne marchent pas?

Le surpoids pèse sur des pays du monde entier

Pour mener un mode de vie plus sain, pour se sentir mieux dans sa peau, pour retrouver plus d’énergie et de motivation, et pour mener à bien les projets qui nous importent, il ne suffit pas de faire juste attention à notre alimentation. Mais il n’en reste pas moins que ce que nous mangeons est un pilier central de notre santé.

Et quand nous décidons d’adopter des habitudes plus saines, nous commençons souvent par ce que nous remarquons facilement de l’extérieur et comment nous nous sentons dans notre corps.  Cela se manifeste aussi par des troubles et maladies chroniques que l’on peut prévenir et qui sont liées au surpoids et à l’obésité.

Indéniablement, quand nous essayons d’être plus sains, le premier changement sur lequel nous nous focalisons c’est le poids.​​

D’ailleurs, le poids pèse sur les esprits dans de nombreux pays.  L’Observatoire de la Santé Mondiale de l’OMS estime qu’en 2016, 39% des adultes  de plus de 18 ans sont en surpoids et 13% sont obèses. Cela représente 1,9 milliard d’adultes en surpoids, dont 650 million sont obèses (1).

En France, en 2016, un Français sur deux est concerné par l’excès de poids, cela représente 23 millions de personnes. Les hommes sont plus concernés car 41% sont en surpoids et 15,8% sont obèses, alors que chez les femmes, 25,3% sont en surpoids et 15,6% sont obèses (2)(3).

L’approche qui induit en erreur et voue à l’échec la régulation du poids

La majorité des personnes en surpoids et/ou mal dans leur peau sont parfaitement conscientes que leur alimentation, certaines habitudes dans leur mode de vie, leur relation aux émotions ou le stress sont les principaux coupables de leur prise de poids.

Mais ce qui semble mener la tendance de l’augmentation constante du surpoids et de l’obésité est une détermination quasi-universelle à résoudre le problème par une solution miracle rapide : des régimes pour mincir basés sur la restriction calorique ou l’élimination de catégories alimentaires entières.

Alors qu’il y a toujours plus de personnes en surpoids et obèses dans le monde, l’industrie de l’amincissement explose pour atteindre $72 milliards de dollar aux USA en 2019 (4). Et le secteur continue toujours de faire passer le même message de restriction qui a permis l’augmentation continuelle du poids des gens dans le monde depuis les années 60.

Cette conviction que perdre du poids est une simple équation calorique où l’apport énergétique doit être inférieur à l’énergie dépensée est réductrice et clairement, ne fonctionne pas !

  Our World In Data (5) nous montre sur les graphiques ci-dessous que:

  • En 1975, les taux de personnes en surpoids étaient égaux en France et aux USA, 40.8%. Ils ont augmenté constamment pour atteindre en 2016 62.9% en France et 70.2% aux USA où l’augmentation a été plus importante.
  • En 1975, le taux de personnes obèses était de 9% en France et 12% aux USA. Ils ont continuellement augmenté pour atteindre en 2016, 21.6% en France et 36.2% aux USA où l’augmentation a été plus forte à nouveau.

(Le taux de surpoids représente un IMC, ou Indice de Masse Corporelle, supérieur ou égal à 25, alors que le taux d’obésité représente un IMC égal ou supérieur à 30.)

Les Régimes Ne Marchent Pas?
Les Régimes Ne Marchent Pas?

Ces graphiques suffisent à nous éclairer. Mais notre environnement, nos habitudes et nos comportements ont également drastiquement évolué.

Dans un monde où la facilité règne et nous est offerte à chaque instant, il n’est pas étonnant que bon nombre de personnes souhaitent toujours croire au raccourci que faire un régime et priver son corps, cerveau inclus, d’importants nutriments est le meilleur moyen de parvenir à perdre du poids.

Les régimes minceurs et modes alimentaires miracles continuent de fleurir. Et plus leur durée est courte et la perte de poids annoncée énorme, plus ils sont populaires.

En Janvier 2018, Linda Searing écrivait dans le Washington Post qu’environ 45 Million d’Américains suivent un régime chaque année, surtout après les excès des fêtes de fin d’année. Pourtant, il apparait également que seulement 5% parviendront à maintenir leur perte de poids au long terme. (6)

On perd du poids, on le reprend… et plus!

En fait, les consommateurs doivent se rendre au fait que les régimes ne marchent pas à long terme. Mais il est aussi vital de comprendre que faire un régime programmera le corps de la plupart des personnes à plus de gain de poids et donc plus de déception par la suite.

En effet, la majorité des personnes reviendront à leur poids de départ après un certain temps, et certaines prendront plus de poids encore. Quelques chiffres pour les USA (7)(8):

 

  • En l’espace de deux semaines, 25% d’Américains abandonneront leurs objectifs de perte de poids.
  • 65% des personnes qui parviennent à mener à bien un régime minceur ou  » à la mode » regagneront le poids qu’elles ont perdu dans les trois années qui suivent d’après le docteur Gary Foster, directeur clinique du Programme pour le Poids et les troubles Alimentaires de l’Université de Pennsylvanie.
  • Plus de 95% des gens qui suivent un régime récidivent dans les 5 ans à venir.
  • Les statistiques des personnes qui suivent un régime et perdent rapidement du poids ne sont pas bonnes. Seules 5% des personnes qui perdent du poids en suivant un régime rapide parviendront à le maintenir. Les régimes rapides incluent tout régime alimentaire déséquilibré, des régimes basés sur la restriction des calories ou de catégories alimentaires essentielles.
  • Mais plus sérieusement encore, 41% des personnes qui suivent un régime auront pris plus de poids après 5 ans que ce qu’elles ont perdu.

Il faut regarder la vérité en face, les régimes et la restriction calorique ou la limitation de catégories alimentaires font grossir, et ne sont pas la solution miracle aux problèmes de poids. 

Mais pourquoi exactement ce qui semble être une approche évidente et rapide est en fait si contre-productif pour perdre du poids et le maintenir plus bas durablement ?  

Pourquoi la simple volonté et les restrictions sont vouées à l’échec à long terme ?

Oui, les régimes marchent à court terme. Essentiellement… pendant que vous les suivez… Et la perte de poids est proportionnelle à l’ampleur des restrictions. La solution pour perdre du poids et le stabiliser se trouve en fait dans la compréhension du fonctionnement du cerveau!  

En effet, c’est notre cerveau qui contrôle notre faim et notre utilisation d’énergie, en grande partie, sans que nous en soyons conscient. Le cerveau a sa propre idée de ce que notre poids devrait être. Et cela explique pourquoi réduire les calories ou se passer de certaines catégories d’aliments n’est pas efficace à long terme. 

Nous oublions que notre évolution génétique prédispose notre corps à réagir pour reconstruire les réserves perdues quand la famine survient:

  • Et le corps ne fait pas la différence entre restriction voulue ou famine involontaire ! De ce fait, le métabolisme s’adapte et ralentit le rythme auquel il consomme l’énergie pour maintenir ses réserves et lutter contre la perte de poids. Mais une fois le régime terminé et que vous recommencez à manger une plus large variété d’aliments ou des portions plus importantes, votre métabolisme brûle maintenant moins efficacement qu’avant le régime.

Et le meilleur moyen dont le corps dispose pour réagir quand la glycémie chute est de sécréter des hormones qui stimulent la prise de poids, surtout en augmentant le stockage de la graisse autour du ventre:

  • La Ghréline, “l’hormone de la Faim” qui contrôle l’appétit, est sécrétée pour signaler la faim à votre cerveau quand le corps a trop peu de réserves. Des études montrent que le niveau de ghréline reste élevé quelle qu’ait été la durée du régime. Une étude publiée dans l’American Journal of Physiology Endocrine & Metabolism a trouvé que le niveau de ghréline reste élevé deux ans après la fin d’une perte de poids pour des patients souffrant d’obésité (9).  Et la mise en garde est que quel que soit le degré de volonté que vous montrez, vous succomberez éventuellement à la sensation de faim constante et que vous augmenterez votre consommation alimentaire, afin de mettre un terme à cette sensation d’être affamé et pour ressentir le stimulus de récompense que manger vous procure!
  • L’impact Emotionnel de cette restriction et la faim provoqués par la chute de glycémie vous stressent et vous rendent plus irritable. Votre corps éprouve la réaction “lutte/fuite” (fight/flight) induite par le stress et sécrète notamment du cortisol “l’hormone de la prise de poids et de l’humour » et de l’adrénaline, notre principale « hormone du stress ».

     

    A présent, vous n’avez plus juste faim (hungry), vous êtes “hangry”. La faim nous fait ressentir une réponse au stress similaire à celle qui suit les déclencheurs qui conduisent à des comportements impulsifs et colériques (angry). Les hommes y sont plus susceptibles car ces hormones sont associées à des niveaux plus élevés de testostérone, donc la faim leur convient encore moins.  

Votre cerveau veille aux resources énergétiques de votre corps

Les Neurosciences nous ont déjà non seulement montré que les calories ne sont pas toutes égales et n’ont pas toutes le même impact, mais aussi que notre cerveau est programmé à maintenir notre poids et ne pas aller en dessous.  Sandra Aamodt, Docteur en Neurosciences et auteur du livre “Pourquoi les Régimes font Grossir” résume cela parfaitement:

“si les régimes marchaient, il n’y aurait pas un nouveau régime créé chaque semaine et nous serions tous minces!”

En d’autres termes, elle explique que notre cerveau a un « point défini » (set point) en ce qui concerne notre poids, ou plutôt une fourchette ciblée qui varie de 5-8 kgs. Notre poids fluctue dans cette zone en fonction de nos choix alimentaires et de mode de vie. Par contre, maintenir notre poids en dessous de cette zone est extrêmement difficile.

Et avec l’âge, cette fourchette croit à un niveau plus élevé car notre métabolisme ralentit naturellement, surtout si la personne est sédentaire et inactive. Ceci explique pourquoi la vaste majorité des personnes qui perdent du poids suite à un régime vont éventuellement le reprendre ou même en prendre plus.  

Donc, stresser notre corps en lui imposant une privation inutile va diminuer notre rythme métabolique et créer un cercle vicieux. C’est le phénomène des régimes yoyo. L’état dans lequel on vit sa vie en se sentant constamment coupable et insatisfait avec soi-même et son corps, et où on est obsédé par la perte de poids.

Et pendant que vous êtes occupé à cela, car cela prend beaucoup d’énergie et de temps, vous n’êtes ni en bonne santé, ni en train de vivre votre vie et de faire les choses qui vous rendent vraiment heureux !

Alors que faire pour perdre du poids et le stabiliser ?

Je n’ai pas de solution éclair à vous proposer. Il n’y a pas de solution miracle rapide qui soit efficace et durable pour résoudre l’excès de poids et le stabiliser.  

La plupart des scientifiques et médecins s’accordent toujours sur le fait que la meilleure stratégie pour perdre du poids et le maintenir durablement est de poser des objectifs qui adressent à la fois alimentation et activité physique.

J’ajouterai aussi que s’occuper de son mode de vie est important. Notamment, apprendre à réguler sa réponse au stress, aux émotions et situations difficiles et accroitre sa résilience, créer des conditions favorables à un sommeil de qualité, et entretenir des relations humaines personnelles et au travail qui soutiennent.

En fin de compte, perdre du poids durablement requiert d’avoir de la patience avec soi-même et d’adopter progressivement des habitudes alimentaires et d’hygiène de vie plus saines.

Une approche planifiée, étape par étape, qui inclut éducation, des essais, de la curiosité et l’organisation d’un environnement favorable sont nos meilleurs allies pour explorer nos besoins et éviter la suralimentation qui entraine d’importantes prises de poids, le manque d’énergie et les sautes d’humeur.

Voici les principaux moyens et  fondations que mes clients utilisent pour perdre et stabiliser leur poids en suivant mes programmes :

  • Définir avec soin des objectifs clairs et atteignables sur la période de leur programme
  • Adopter une posture de curiosité qui favorise la découverte de soi
  • Prendre en compte leur individualité, leurs contraintes, ce qui marche pour leurs goûts, leur corps, leur esprit et leur vie
  • Intégrer pas-à-pas des changements d’habitudes ou des substitutions
  • Bénéficier du soutien à la fois empathique et responsabilisant d’un coach
  • Explorer les aliments qui apportent les meilleurs nutriments pour le bon fonctionnement du corps et du cerveau
  • Se reposer sur une alimentation en pleine conscience
  • S’éduquer sur ce qu’est réellement la santé globale de notre être et les multiples facteurs qui contribuent à une vie épanouie, riche et intense
  • Mettre en place un environnement propice et adapter son mode de vie là où le besoin se trouve

Pour perdre du poids durablement, nous devons prendre en main notre bien-être et nous éduquer dans les domaines où nous sentons que nous en avons besoin. Il n’y aucun mal à acquérir les bases que l’on ne nous a pas transmises et cela ne révèle aucune faiblesse.

Ce qui serait vraiment dommage c’est que vous commenciez un autre régime minceur qui vous préparera à de nouvelles déceptions.

Je vous encourage à prendre soin de vous-même et à vous donner les moyens de faire des choix plus sains, et de laisser tomber les régimes minceurs une fois pour toutes! Car au-delà de la stabilisation à un poids raisonnable, il y a la prévention. Votre corps a simplement besoin d’être mieux nourri et entretenu pour lui permettre de mieux fonctionner.

Happy Healthy Long Life!

Cassis

Vous souhaitez savoir si mes programmes de coaching répondent à vos besoins?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et réservez la séance découverte que je vous offre avec plaisir!

One thought on “Pourquoi les régimes ne marchent pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prêt(e) à vous sentir mieux dans votre peau et dans votre tête, et à régénérer votre vitalité?

Recevez vos Recettes de Petits Déjeuners Équilibrés pour être en forme le matin au travail; GRATUITES quand vous vous inscrivez pour recevoir mes articles pour améliorer votre santé physique et mentale.
logo-large
IMG_3450 sm
Breakfast 2 fruits and bread
Breakfast 1 yogurt and chia