5 facteurs qui nuisent à la perte de poids après 40 ans

Chaque corps est différent : la taille, la stature et la constitution varient. Mais la plupart des gens qui ont plus de 40 ans, et assurément plus de 50 ans, conviennent qu’il est plus facile de prendre que de perdre du poids, que leurs muscles fondent, et qu’ils ont moins d’énergie.

Perdre du poids après 40 ans, et surtout après 50 ans pour les femmes, s’apparente à Sisyphe hissant péniblement son rocher en haut de la montagne, pour le voir dégringoler à nouveau ensuite. Pour certaines personnes, c’est une lutte permanente et déprimante.

Les vieilles astuces du « petit régime » pour perdre les kilos accumulés ne semblent plus marcher. Alors, comment gagner cette lutte contre le gras de manière durable, tout en  stimulant votre énergie, quand vous passez la quarantaine?

Voici les 5 facteurs sur lesquels porter votre attention pour initier les changements qui conduisent à une perte de poids durable quand on avance en l’âge.

1.  Votre déséquilibre alimentaire ne vous aide pas à perdre du poids après 40 ans

Les choix alimentaires sont bien sûr une des raisons principales pour laquelle perdre du poids après 40 ans est encore plus difficile. Mes nouveaux clients me déclarent souvent qu’ils/elles pensent « manger sainement ».  Leur impression change dès lors que nous examinons leurs habitudes alimentaires de plus près. 

Bon nombre de raisons contribuent à déséquilibrer votre alimentation.  Les plus courantes :

Vous n’avez peut-être jamais remis en question les habitudes alimentaires acquises à l’enfance. La majorité des adultes n’a pas forcément grandi dans un foyer où l’alimentation était équilibrée et saine.

Hors, la plupart de vos choix sont basés sur ce que vous mangiez en grandissant. C’est là que vous avez appris à aimer ou non certains aliments, et même à les associer à des émotions positives ou négatives, renforçant certains penchants. 

  • Vous consommez des produits transformés. Vous ne lisez pas les étiquettes non plus et faites confiance au fabriquant, surtout quand vous voyez des mots rassurants sur le paquet (« bon pour la santé », « complet », etc.).

Or, la chaine alimentaire a beaucoup changé. Bien sûr, il y a résurgence du « local », mais la majorité des aliments consommés sont achetés en supermarché. L’industrie agro-alimentaire n’a que faire de votre santé, elle souhaite surtout que vous achetiez toujours plus ses produits transformés et joue sur un goût croissant pour la facilité.

Et pour cela, les fabricants offrent des prix, une durée de vie et des goûts irrésistibles qui se cachent derrière des ingrédients souvent inconnus. Dans leurs laboratoires, ils créent des combinaisons de saveurs uniques pour vous séduire, en utilisant des ingrédients qui nuisent à la santé: sucres et sirops, amidons, sels, mauvaises graisses, additifs, conservateurs, etc.

Un exemple, les céréales Cheerios à l’avoine, mises en avant pour cette céréale complète. Une seule portion contient presqu’autant de sucre, 15g, que votre limite quotidienne de 20g!

  • Vous faites des choix basés sur les informations contradictoires véhiculées par les médias et sur internet. Vous avez peut-être même développé votre propre théorie alimentaire pour justifier certaines habitudes. Au final, vous mangez des repas qui ne sont pas énergétiquement équilibrés, et qui vous poussent à trop manger.
  • Sans le savoir, vous mangez des aliments qui renforcent vos envies. Bon nombre d’aliments provoquent la sécrétion d’hormones dans la partie du cerveau liée au plaisir et à la récompense. Ceci vous incite à en vouloir toujours plus pour ressentir ces sensations. Oui, l’addiction alimentaire est réelle.
  • Vous cuisinez peu chez vous, mangez beaucoup à l’extérieur et n’avez donc aucun contrôle sur la préparation et les ingrédients de vos repas. Votre carrière vous amène peut-être à manger fréquemment au restaurant ou c’est simplement un choix que vous faites par envie ou facilité.  
  • Enfin, vous vous tournez toujours vers la méga industrie des régimes pour accélérer le processus. Combien de personnes connaissez-vous, qui ont réussi à perdre du poids après 40 ans ou 50 ans, et ne l’ont pas repris dans les années qui ont suivi ?

Comme je l’ai expliqué dans “Pourquoi les régimes ne marchent pas”, les régimes ne marchent que pendant qu’on les entreprend ! Et, si vous ne changez pas vos habitudes alimentaires, doucement mais sûrement, vous reprenez votre poids, et même plus, par la suite.

Donc oui, ce que vous mangez a d’autant plus d’importance quand vous passez la quarantaine. Car vous allez aussi ressentir plus de fatigue et de variations d’humeur.

Perdre du poids après 40 ans et alimentation - losing weight after 40 and foods

Pour réguler votre poids, soutenir votre vitalité, vos capacités mentales et votre humeur, porter votre attention sur la qualité de votre apport en énergie est crucial. Votre alimentation doit être équilibrée et riche en nutriments pour le corps et le cerveau.

2.  Vous bougez de moins en moins

L’urbanisation et le secteur des services étant prédominants, la sédentarité et l’inactivité physique s’enracinent. Et elles entrainent des problèmes en vieillissant.

Dans la société actuelle, le plus grand nombre dépend de sa voiture pour ses déplacements. Avec la technologie, nos carrières se passent assis devant un ordinateur. Et avec le télétravail, certains passent la journée entière sans bouger ! 

“La sédentarité concerne plus de 70% de la population qui passe plus de huit heures assise chaque jour.” (1)

Avec l’âge, les responsabilités personnelles et professionnelles s’accumulant, on accorde également de moins en moins de temps à l’activité physique. En France, les femmes semblent plus touchées par le manque d’exercice. « Depuis 2006, le niveau d’activité physique a diminué pour l’ensemble des femmes, alors qu’il a augmenté chez les hommes de 40-54 ans.» (2)

“ Depuis 2012, l’inactivité physique est devenue la première cause de mortalité évitable dans le monde, responsable de plus de décès que le tabagisme.” (1)

En même temps que la sédentarité et l’inactivité augmentent, prendre du poids après 40 ans est plus fréquent. Des données Eurostat pour 2014 montrent qu’en France, 35% des 25-34 ans souffraient de surpoids ou d’obésité, contre 43% des 35-44 ans, 51% des 45-54 ans, 56% des 55-64 ans, 63% des 65-74 ans et 57% au-delà. (3)

Mettre en place des activités physiques régulières que vous aimez est un pilier essentiel d’un mode de vie sain. Nos corps sont faits pour bouger. Et comme nous le verrons ci-dessous, l’exercice est fondamental à la gestion du métabolisme après la quarantaine.

3.  Perdre du poids après 40 ans est freiné par votre métabolisme qui continue de ralentir

 

En effet, un des détriments du manque d’exercice est que votre métabolisme n’a pas l’occasion d’accélérer. Comme le métabolisme continue aussi de ralentir à chaque décennie, votre corps brûle moins d’énergie quotidiennement.

Le métabolisme est le processus par lequel les calories de votre alimentation sont converties en énergie. C’est un mécanisme déterminant car cette énergie est utilisée par le corps pour exécuter toutes ses fonctions.

Même quand vous dormez, le corps exécute de nombreuses tâches, comme la respiration, la circulation sanguine, la croissance et la réparation des cellules, la régulation hormonale. Le rythme auquel ces fonctions minimales sont exécutées est le Taux Métabolique de Base.  

Et le Taux Métabolique de Base dépend de nombreux facteurs, tels:

  • Le sexe qui influence la composition de votre corps. Les femmes ont moins de muscles et plus de graisse que les hommes. Elles brûlent donc moins de calories qu’un homme de même âge et taille. Les femmes doivent donc manger moins.
  • La taille du corps impacte aussi sa composition. Les personnes plus corpulentes ont besoin de plus d’énergie pour soutenir les fonctions de base.
  • Avec l’âge, la masse musculaire, qui permet de brûler plus d’énergie, diminue et la graisse augmente. Une personne brûlera donc les calories ingérées plus lentement.
bienfaits du sport - benefits of sport

Ceci explique qu’après 40 ans, si vous continuez à manger les mêmes aliments et portions, bougez moins et ne renforcez pas les muscles, surtout si vous êtes une femme, votre poids va continuellement grimper.  

Le meilleur moyen de brûler plus de graisse est d’accélérer votre métabolisme par l’exercice. La combinaison d’activités cardio et de musculation est optimale pour brûler efficacement la graisse stockée, perdre du poids après 40 ans.  Ceci protège aussi le corps du vieillissement prématuré, accroissent l’énergie et sont excellentes pour le moral.  

4. La qualité de votre sommeil affecte des hormones liées au poids

Certaines hormones jouent un rôle essential sur le poids en influençant notre appétit et nos choix alimentaires.

Ces hormones sont particulièrement sensibles à la qualité de notre sommeil.  C’est pourquoi le sommeil est clé pour réguler le poids, surtout chez les femmes autour de la cinquantaine. 

Les humains dorment moins

Mais tout d’abord, saviez-vous que les gens dans le monde entier dorment en moyenne 1H30 de moins aujourd’hui qu’il y a 50 ans?

Des changements de mode de vie ont contribué à appauvrir le sommeil :

  • Le travail a lieu presque exclusivement à l’intérieur de nos jours. Nous baignons donc dans la lumière artificielle la plupart du temps, surtout en hiver.
  • Notre attention est monopolisée chez nous par les écrans et leur lumière bleue qui signale à notre cerveau que c’est le jour, qu’il faut été éveillé.  
  • Insomnies et troubles du sommeil sont plus fréquents. Un nombre croissant de personnes a recours à des médicaments induisant un sommeil artificiel, mais contre-productif pour le cerveau(4)
  • Dans le monde du travail, on rogne toujours sur son sommeil pour en faire plus. On pense à tort que peu de sommeil permet d’être plus productif, qu’on est plus performant.

Et les années passant, le sommeil devient naturellement plus léger et pertturbé. C’est particulièrement vrai pour les femmes autour de la ménopause. Des troubles du sommeil surviennent suite au déséquilibre hormonal, spécifiquement la diminution progressive de la production d’estrogène, et de la progestérone.  

Comment le manque de sommeil vous empêche de perdre du poids après 40 ans

L’insomnie ou les réveils nocturnes dans une marre de sueur froide, drainent l’énergie et le moral. Ces troubles affectent aussi le poids. Pour les femmes qui sont prédisposées à stocker plus de graisses que les hommes, prendre du poids, particulièrement autour du ventre, est inévitable si on ne fait rien.

La science a démontré que le manque de sommeil dérègle tous les systèmes du corps.

5 reasons why it is harder to lose weight after 40

Cela inclue les hormones principales de la faim : la ghréline qui stimule l’appétit et la leptine qui signale la satieté. Quand une personne ne dort pas bien, la sécrétion de ghréline augmente alors que le niveau de leptine diminue.

Avez-vous jamais fait la fête tard, mal dormi et vous vous réveillez avec une forte envie de manger des aliments gras, du pain beurré, des gâteaux… De nombreuses études montrent que le manque de sommeil augmente notre appétit pour les lipides et les glucides.  

Mais il faut aussi réguler l’insuline, l’hormone qui régule la glycémie et qui est activée par certains aliments. Et le soir particulièrement, assurez-vous de manger léger et au moins 3H avant de vous coucher.

Pourquoi ? Quand vous dormez, vous dépensez peu d’énergie car vous ne bougez pas ; Et le cerveau, le plus gros consommateur de glucose, réduit aussi ses fonctions. Donc si vous mangez trop près du coucher, votre glycémie mettra 6H à redescendre au lieu de 3h. Votre sommeil sera donc perturbé.

Le manque de sommeil de qualité dérègle donc bon nombre d’hormones qui affectent le poids. Adopter des habitudes qui favorisent la durée et la qualité du sommeil est une priorité dès la quarantaine.

C’est important pour entretenir votre vitalité, pour soutenir votre moral, vos fonctions cognitives et votre longévité. C’est aussi fondamental pour réussir à perdre du poids après 40 ans de façon durable.

5. Le stress aussi affecte une hormone qui fait prendre du poids après 40 ans

Avec l’âge, nos responsabilités au travail peuvent augmenter avec notre progression et la vie apporte son lot d’expériences parfois difficiles. Sans compter les défis du monde moderne.

Le stress, qui touche de plus en plus de personnes, joue sur l’équilibre psychologique et physique. Il entretient notamment la prise de poids.

Quand une situation stressante arrive, votre corps est programmé à se mobiliser pour « survivre ». La réponse au stress (lutte/fuite) activée par le système nerveux sympathique est le même mécanisme qui se produisait quand nos ancêtres chasseurs-cueilleurs croisaient un danger.

Le cortisol est une des hormones secrétée par les glandes surrénales pendant ce mécanisme de survie. Le cortisol est l’hormone du stress par excellence car il mobilise l’énergie nécessaire à la survie en situation de danger. Il stimule notamment un apport élevé en glucose.

Quand les dangers ne sont que ponctuels, pas de problème, car le cortisol va redescendre rapidement. Mais dans notre société moderne, où le stress est chronique car omniprésent, le niveau de cortisol reste élevé

Donc le corps veut constamment stocker du glucose pour “survivre” le stress. Or, une glycémie élevée entraine des envies et une plus grande consommation de sucres. Et l’insuline va stocker l’excédent de graisse autour de la taille pour qu’elle soit disponible facilement.  

C’est un cercle vicieux. Stress chronique entraine un cortisol continuellement élevé, donc une insuline et un taux de sucre élevés. Tout ce qu’il faut pour augmenter la graisse et le poids.

Et le soir, le stress affecte aussi le sommeil. Si le cortisol est haut la nuit, quand il devrait être au plus bas, vous n’aurez pas un sommeil réparateur.  Ce qui est également un stress.

Le cortisol reste élevé entrainant une augmentation de l’apport en sucre pour survivre le stress, alors que la leptine diminue, la ghréline augmente, ce qui renforce les envies et entrave la satiété également.  

Il est donc déterminant d’améliorer la qualité de votre sommeil et d’apprendre à gérer le stress pour réguler les hormones qui font prendre du poids après 40 ans, et surtout après 50 ans.

5 facteurs qui nuisent à la perte de poids après 40 ans

En conclusion

Ma propre expérience, après la quarantaine, m’a amené à une quête pour gérer mon poids et le stress, et augmenter mon énergie vitale. J’ai voulu étudier pour comprendre et pour aider d’autres à se sentir et vivre mieux, et à réaliser leurs rêves.

Ces phases de vie peuvent produire un renouvellement enrichissant. Pour les femmes particulièrement, perdre du poids et cultiver la vitalité et le mental vont venir soutenir l’épanouissement et la performance au travail.

La nutrition intégrative offre une approche globale, par le soin personnel du corps et du mental, en remédiant aux facteurs qui font prendre du poids après 40 ans:

  1. Une alimentation idéale pour le fonctionnement du corps et du cerveau
  2. La combinaison d’activités cardio et de musculation pour améliorer le métabolisme, renforcer le corps, pour dépenser plus d’énergie et brûler plus efficacement les graisses.
  3. Prioriser un sommeil de qualité.
  4. diminuer les sources de stress et réguler notre réponse, notamment par les pratiques de relaxation et de pleine conscience.

Si vous envisagez un accompagnement sur-mesure pour mettre en place votre routine de soin personnel, je vous invite à réserver ci-dessous la session de découverte et stratégie que je vous offre. Vous pourrez ainsi décider si le coaching en nutrition intégrative vous apporte les solutions que vous recherchez.

Vous souhaitez savoir si mes programmes de coaching répondent à vos besoins?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et Réservez la Séance que je vous offre

2 thoughts on “5 facteurs qui nuisent à la perte de poids après 40 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prêt(e) à vous sentir mieux dans votre peau et dans votre tête, et à régénérer votre vitalité?

Recevez vos Recettes de Petits Déjeuners Équilibrés pour être en forme le matin au travail; GRATUITES quand vous vous inscrivez pour recevoir mes articles pour améliorer votre santé physique et mentale.
logo-large
IMG_3450 sm
Breakfast 2 fruits and bread
Breakfast 1 yogurt and chia